Stabilisation du ralenti

La tâche de la stabilisation du ralenti est de compenser les variations perturbatrices du ralenti liées aux différences de charge du moteur. Le système de stabilisation du ralenti introduit avec le millésime 83 a été amélioré, la vitesse de réaction étant encore plus élevée et le comportement des gaz d'échappement plus stable.

La soupape de stabilisation du ralenti est amorcée par le boîtier électronique.

Les informations qu'il utilise pour la stabilisation du ralenti sont :
* régime du transmetteur de Hall
* température de fonctionnement donnée par le transmetteur de température du liquide refroidissement
* position du papillon fournie par le contacteur de ralenti
* signal de charge venant du détecteur de pression
En cas d'équipements supplémentaires le couplage magnétique du climatiseur et le contacteur du levier sélecteur pour les boites de vitesses automatiques.

 

Soupape de stabilisation du ralenti

La soupape de stabilisation du ralenti est conçue comme un régulateur de longueur de course. Sur un axe commun se trouvent l'induit et le piston de levée. En cas d'amorçage électrique, l'induit se déplace en s'opposant à la force du ressort de rappel. La position de l'induit et donc la section d'ouverture de la soupape ménagée par le piston de levée sont déterminés par l'intensité du courant de commande (rapport d'impulsions).

 Position de ralenti

Le fonctionnement est le suivant :

Par le biais du relais d'alimentation en courant J176 (emplacement 3) et du raccord à fiche T3b/2, la soupape de stabilisation du ralenti N71 est amorcée sur le côté positif après "mise en contact de l'allumage". Le courant de commande, compris entre 400 mA (section minimale d'ouverture) et 1200 mA (section maximale d'ouverture) suivant la charge du moteur, est déterminé par le boîtier électronique J169. La stabilisation du ralenti a pour autre fonction de commander la quantité d'air nécessaire en décélération. L'intensité du courant pour la commande de l'air en décélération est assujettie au régime et suppose que le contacteur de ralenti soit fermé.

Nota : une stabilisation du ralenti a également lieu en plus par modification du point d'allumage. Le système numérique de stabilisation du ralenti intégré au Digifant stabilise à court terme le ralenti par modification du point d'allumage entre 25° avant et 7° après PMH.

 

Fonction de secours

En cas de panne de la soupape de stabilisation du ralenti, le ressort de rappel pousse le piston de levée contre une butée, de sorte que l'ouverture ménagée par le piston de levée reste constante. Le régime du moteur correspond alors à peu près au régime de ralenti à chaud et garantit un fonctionnement continu du moteur en cas d'urgence.